Avis sur Pokémon : Epée & Bouclier

Le renouveau de la licence ?

Cet avis a été réalisé par un internaute, donne toi aussi ton avis !

Après avoir fait un premier pas l’an dernier sur Nintendo Switch avec les jeux Pokemon let’s go censé être des remakes du fabuleux Pokémon jaune, Pokemon company s’attaque aujourd’hui à un vrai nouveau jeu. Annoncé officiellement le 27 février 2019, ce nouvel opus s’est fait attendre, laissant les fans spéculer autour de son potentiel contenu ou de ses nouvelles composantes. Alors, maintenant que la firme japonaise a récupéré une partie des joueurs de pokémon go, la question étant, est-ce que ce Pokemon Épée et Bouclier sera finalement le renouveau attendu par les joueurs ?

 

Un nouveau départ

Pour commencer, comment évoquer un renouveau sans parler de l’histoire ? On avait déjà pu constater une tentative de changement avec les épisodes Pokémon Soleil et Lune mais la disparition des arènes au profit d’épreuves variées n’avait pas convaincu la majorité des dresseurs. Heureusement pour eux, les fameuses arènes sont de retours et force est de constater qu’un effort sur leur présentation a été fait. J’entends par là quelles sont plus scénarisés qu’un basique labyrinthe entrecoupé de combats intermédiaires menant au boss final soit le champion d’arène.

pokemon epèe et bouclier  arene combat monde

Nous avons ici affaire à un véritable championnat récompensé par les habituels badges prouvant la valeur des différents protagonistes. Tout ceci organisé par une association qui semble diriger l’ensemble de la région de Galar très inspiré du Royaume-Uni notamment la dernière ville qui est une référence à la métropole mondiale, Londres. Comme d’habitude, le voyage se fera en ligne droite assez facile sans aucun doute.

Pokemon sword and shield region galar carte

Toutefois, que serait un jeu Pokémon sans la team qui lui est indissociable. En effet, il est impossible d’imaginer Pokémon sans penser à la team Rocket. Ici, c’est la team Yell qui remplira cette fonction. Ils ne sont en réalité qu’une bande de fans qui encourageront leur favori au tournoi des arènes en somme, il ne s’agit que de groupies qui ne se générons pas pour mettre des bâtons dans les roues des autres participants, tel que vous ou votre rival.

pokemon sword shield team yell

Quant à parler du rival, celui-ci ne manque pas d’originalité. Il sera avec vous lorsque vous recevrez votre premier pokémon offert par le Maître de la région. La première chose qui m’a surprise, c’est qu’il choisira le Pokémon sensible au vôtre. Cela c’est déjà vu dans d’autres opus de la licence néanmoins, ça montre une certaines fragilité chez le personnage. Surtout qu’il sera par la suite rempli de doute, allant jusqu’à se demander, s’il avait choisi la bonne voie en tant que dresseur. Un beau message peut être pour les étudiants ne sachant où s’orienter, pour leur dirent que rien n’est jamais trop tard. A l’instar, le rival finira par comprendre que la voie qui l’a choisi n’est peut-être pas celle à laquelle il aspire.

Pokemon Sword and Shield rival maitre ligue

Venons en maintenant au point qui nous intéresse sans doute le plus, les starters. Vous aurez le choix entre le pokémon de type feu, Flambino… le pokémon de type eau, Larméléon ainsi que le pokémon de type plante, Ouistempo soit, un lapin, un lézard et un singe… On ne peut pas nier que Game Freak, les développeurs de la licence commencent à être à court d’idées de nouveaux pokémon. Ces derniers ne sont à mon avis, qu’assez peu inventifs en ce qui concerne le visuel de nos petits compagnons. Ce qui nous amène à évoquer plus en détail les graphismes.

pokemon sword shield starters

 

Nous vivons dans un monde de Pokemon

On pensait que la licence nous proposait déjà ce qu’elle pouvait faire de mieux avec les épisodes Soleil et Lune et encore une fois, nous avions tort. L’épisode de l’an dernier nous l’avait prouvé une première fois mais rien de comparable à celui-ci. La région de Galar voit s’alterner des paysages verdoyants aux couleurs chatoyantes et des villes à l’architecture incroyable laissant apparaître un level design aussi propre que poétique à l’image de ce qu’ont pu être les autres titres. On a aucun mal à imaginer, que cela ne ravira pas tout le monde. Toutefois, sans forcément proposer quelque chose de nouveau, la capacité de la Nintendo Switch permet d’offrir de somptueux décors à la saga.

pokemon epèe et bouclier les terres sauvages

Cependant, ce jeu époustouflant possède ses limites. La principale est liée à l’environnement du jeu. Effectivement, la présence d’autant de pokémon soumis à de telles images à tendances à pousser la console dans ses retranchements. A l’instar de ce que pouvait proposer les versions de Pokémon Let’s go, nos chers amis explorent la carte avec nous et sont visibles dans les hautes herbes ce qui cause énormément de problèmes au niveau de l’affichage du jeu entrainant du clipping comme un Onyx en pleine ville qui apparaîtrait juste devant vous… Oui c’est exactement ce qui s’est passé et vous vous en rendrez compte assez rapidement. C’est pourtant loin d’être le seul défaut. On notera également une énorme chute de frame rate lorsque plusieurs pokémon apparaissent à l’écran pouvant aller jusqu’à ne presque plus voir vos déplacements surtout si vous êtes accompagné de votre bicyclette. Pour en finir avec ça, les personnages, les pokémon et autres ont relativement tous de l’aliasing. Ce détail est d’autant plus présent durant les combats.

pokemon epèe et bouclier monde ouvert onyxDes combats gargantuesques

Ces combats qui ont toujours été le point fort du RPG n’ont pas tellement changé. J’irais même jusqu’à dire qu’ils sont devenu plus simples mais cette simplification ne date pas d’aujourd’hui. Apportées depuis maintenant quelques épisodes, les attaques des pokémon peuvent dire si elles sont efficaces ou non contre un autre type à partir du moment où le pokémon en question a déjà été affronté par le dresseur. Ce qui contribue à perdre l’impact de la stratégie dans le jeu. Malgré tout, le jeu trouve le moyen de devenir encore plus simple. Pour être honnête, il n’y a eu qu’un seul affrontement qui m’a fait frémir durant mon périple.

maitre ligue dracaufeu

L’ajout principal des duels reste quand même la forme Dynamax ou Gigamax qui agrandit le pokémon à une taille immense et boost ses capacités. Là où Game Freak a été inventif, c’est que ces formes ne sont accessibles qu’à des endroits disposant de suffisamment d’énergie. Inutile de vous dire que les arènes font partie de ces fameux endroits. Il sera donc impossible d’avoir accès à cette nouvelle fonctionnalité en dehors de ces zones et… Des raids.

pokemon sword and shield raid zone

Les raids sont un type de combat où vous devrez vous mesurer à des pokémon dynamaxé en ayant la possibilité de dynamaxer votre propre pokémon et ce, en la compagnie d’autres joueurs. Mais ce n’est pas forcément indispensable, il est en effet possible de remplacer les autres joueurs par des I.A faisant figurations.

pokemon sword and shield combat raid dynamax

La forme Gigamax quant à elle, n’est rien de plus qu’un pokemon Dyanamax ayant changé d’apparence. On peut comparer ça aux Méga-évolutions qui ne semblent plus être à l’ordre du jour. Toutefois, il ne s’agit pas là de la seule nouveauté du titre.

ronflex gigamax

 

Bon appétit les gourmands !

D’abord, il y a le Pokecamping qui permet de voir sa team, et de pouvoir jouer avec les pokémon qui la compose, ainsi que leur préparer de bons petits plats. Ces plats sont faits grâce à certains ingrédients comme des baies qui permettent la création de repas tous plus originaux les uns que les autres ce qui fait grandement penser à ce qu’avait pu proposer Zelda Breath of the Wild il y a quelques années.

pokemon epèe et bouclier  poke camping

On regrettera néanmoins, le peu d’autres fonctionnalités innovantes comme la trop grande simplification du jeu avec la disparition de certaines CT pour utiliser des systèmes plus faciles a obtenir comme la bicyclette faisant multifonction ou encore le taxi volant permettant de se rendre d’un bout à l’autre de la carte.

Epee et bouclier Pokemon rallye Motisma

 

Trop beau pour être vrai

En définitive, le jeu améliore grandement le rendu visuel de la saga, laissant apparaître de somptueux décors au level design toujours aussi propre mais qui malgré tout, n’apporte rien de véritablement changeant à la licence. Loin d’être le vent de fraîcheur que nous attendions tous sur Nintendo Switch, cet épisode aura plutôt un rôle transitif entre ce qu’était la licence et ce qu’elle sera. Cependant, ce travail était censé être le cas des Pokémon Let’s go alors on peut dire que ce pokémon qui devait être le véritable renouveau de la série ne réussit pas à mettre des paillettes dans nos vies Kevin !

Si je ne devais vous en dire qu’une chose, ça serait de vous orienter vers les jeux Soleil et Lunes qui eux à mon sens, apportaient réellement de la nouveauté avec la disparition des arènes, des îles tropicales tout aussi splendides que les paysages du nouveau jeu si ce n’est plus encore et une volonté assumée de changement. Il est grand temps que les développeurs arrêtent d’avoir peur des modifications et qu’ils assument enfin leurs choix !

Qu'en conclure?

Scénario - 7/10
Graphismes - 9/10
Gameplay - 7/10
Bande son - 8/10
Durée de vie - 8/10
8
Si vous voulez réellement du renouveau, orientez vous plutôt vers Pokemon Soleil et Lune...

Vos réactions


Yo ! Je me présente, je suis un énorme fan de comics, jeux vidéo et toutes sortes de séries et films de l’univers geek et le plus important, je suis un joueur..CONSOLEUX !!!

  • Ils ont aimé 1

    "Le renouveau de la l..."

    0 0

    Positif : Après avoir fait un premier pas l’an dernier sur Nintendo Switch avec les jeux Pokemon let’s go censé être des remakes du fabuleux Pokémon jaune, Pokemon company s’attaque auj... Lire la suite...

  • Ils n'ont pas aimé 0

Commentaires (0)


Merci de te connecter ou de t'enregistrer pour poster un commentaire