News du Jeu Dying Light
crossover-chivalry-et-dying-light-pourfendez-du-zombie-a-lepee-cette-semaine

Crossover Chivalry et Dying Light, pourfendez du zombie à l'épée cette semaine

Nul besoin de vous dire que les crossovers en tous genres sont à la mode depuis plusieurs années et, cette fois-ci, au lieu de vous parler de la collaboration entre Final Fantasy XIV et Monster Hunter, je vais plutôt vous présenter l'événement Dying Light x Chivalry.

 

Un souffle de chevaliérisation sur l'apocalypse zombie

Vous connaissez certainement les deux licences, l'une plongeant le joueur dans un survival horror teinté de parkour et d'exécution de zombie et l'autre de sièges médiévaux à 24 joueurs avec de sublimes décapitations. Alors en quoi consiste ce crossover Dying Light et Chivalry, deux monde qui n'ont pour ainsi dire rien en commun si ce n'est leur violence ?

Pour le plaisir des yeux et du sang, voici le trailer de l'événement crossover avec Chivalry qui se tient actuellement sur Dying Light, et ce pendant encore 8 jours (donc jusqu'au 16 décembre 2019) :

Cet événement totalement gratuit permet à Dying Light de profiter d'une update médiévale et d'ainsi permettre à ses joueurs de retrouver des équipements de la licence du studio Torn Banner dans son univers horrifique.

Vous pourrez du coup découper du mort-vivant avec vos armes habituelles ou bien par exemple à grands coups de Zweihander à la lame tordue, pour toujours plus de style.

 

Un joli coup de pub pour les prochains opus

Sous cette innovante collaboration que je vous invite à aller apprécier par vous-même, cet événement permet aussi de rappeler au public que Dying Light 2 pointera le bout de son nez vers le deuxième trimestre 2020 mais aussi Chivalry 2 qui lui devrait bénéficier d'un lancement plus rapide soit en début d'année 2020.

Quelques infos sur Dying Light 2 :

  • On y incarne Aiden Caldwell, un survivant agile et brutal, 15 ans après que l'humanité a succombé au virus
  • La cité de survivants que l'on y découvrira dépend d'une grande réserve d'eau qui constitue une importante ressource

dying light 2 gameplay screenshots image demo

  • L'infection a muté, devenant plus sensible aux UV
  • Le jeu fourmille de dilemmes et choix cruciaux qui affecteront le déroulement du scénario

Vous pouvez déjà vous inscrire à la newsletter du jeu pour ne pas perdre une miette des nouvelles annonces sur le jeu depuis le site officiel de Dying Light 2 ou l'ajouter à votre liste de souhaits depuis sa page steam.

Des nouvelles de Chivalry 2 depuis son annonce à l'E3 :

  • Les batailles passent de 24 à 64 joueurs, et se déroulent 20 ans après les événements du premier jeu
  • Les graphismes ont été beaucoup retravaillés
  • Il y aura des combats montés et les armes de siège prendront de plus en plus d'importance

chivalryII bataille a cheval gameplay infos

  • Le style de combat a été ajusté pour parfaire le système de poids et de mouvement qui rendait l'action de Chivalry si intéressant, il sera beaucoup plus « fluide, varié et rapide » et permettra aux joueurs qui travaillent leur skill de prendre un gros avantage sur l'adversaire

« C’est à la fois drôle mais aussi tactique : jeter des pierres sur les gens qui essaient de grimper sur une échelle, attraper une pelle ou une fourche comme une arme de fortune. Nous n’avons aucun doute que certains joueurs passeront la majorité de leur temps à ramasser et jeter du crottin de cheval, parce que c’est aussi ce genre de jeu » a déclaré le studio dans une interview à NoFrag que vous pouvez retrouver ici et qui revient notamment sur les combats à cheval et l'utilisation avancée des armes de siège dans la destruction de châteaux, grâce à un environnement « sandbox destructible ».

chivalry 2 siege de chateau 64 joueurs

Chivalry II est en développement depuis 2 ans chez Torn Banner Studios et, même s'ils ont dit qu'ils n'en dévoileraient pas plus pour le moment, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter de Chivalry II pour vous tenir au courant.

Vos réactions


43 Yaya

Le Maître Yi de la rédac'

Commentaires (0)


Merci de te connecter ou de t'enregistrer pour poster un commentaire