Geekerie
jouer-a-yetisports-en-ligne-en-2019

Jouer à Yetisports en ligne en 2019 ?!

Pour tous ceux qui ont eu leur premier pc avant l’arrivée de windows seven (octobre 2009) mais aussi pour les autres, les jeux flash ont été et demeurent des incontournables dans vos premiers balbutiements du gaming. On ne parlera pas ici de la série des Papa’s et de tous ses restaurants, ni des jeux où l’on élève un cheval ou des poulets de combat virtuels ni même des bubble shooters ou des jeux de simulation de vie que l'on retrouve sous android. Ici, on rendra hommage à la série du célèbre yeti connu pour son lancer de pingouin et ses multiples autres activités : Yetisports.

Sommaire :

 

Qu’est-ce que Yetisports ?

Pour ceux qui connaissent déjà et qui veulent juste se faire un plaisir d’y rejouer, vous pouvez filer plus bas dans l’article ou utiliser les liens du sommaire et trouver tous les jeux yetisports.

Yetisports est une suite de jeux née en 2004 de l’esprit de Chris Hilgert du studio Root9 Medialab désormais disparu. Yetisports a comptabilisé pas moins de 300 millions de joueurs entre les versions flash et les versions mobile sorties plus tard que nous vous retrouverez dans l’article. Avec une campagne publicitaire des plus virales, le jeu a su s’imposer comme l’un des plus grands classiques du jeu en ligne.

jeux flash yetisports

La série comporte pas moins de dix jeux de yeti différents, à la plage, en surf sur l’eau, dans la forêt pour sauter de branche en branche, à la montagne pour faire cracher un lama sur des cibles ou même faire du snow entre les bouquetins.

Qui aurait cru que le Yeti pourrait devenir une vraie marque de fabrique qui ravirait les joueurs de tous âges, année après année ? En tous cas, c’est le genre de jeu que l’on ne veut pas voir disparaître et il fait toujours bon rendre hommage aux classiques plus ou moins modernes tant qu’ils sont toujours disponibles !

Au passage, vous avez peut-être vu passer notre article sur comment jouer aux vieux jeux windows sur win10 et c’est dans ce retour aux sources que s’inscrit la (re)découverte de Yetisports, auquel vous pourrez tout à fait jouer en 2019 en activant flash player avec la pop-up de votre navigateur.

N'oubliez pas que vous avez des options comme désactiver le son :

désactiver le son de yetisports

 

Yetisports 1 : Le Lancer de Pingouin

Aussi appelé Pingu Throw, celui-ci est le plus célèbre de la série et c’est lui qui a forgé le succès des suivants. Avec sa formule extrêmement simple – cliquer une fois pour faire sauter un pingouin depuis les hauteurs puis cliquer une deuxième fois pour l’envoyer voler le plus loin possible d’un grand coup de batte -, le jeu a néanmoins su faire naître l’amour du défi chez de nombreux joueurs, si bien qu’il a même eu droit à une version 2.

Je vous propose d’y jouer directement ici :

Vous remarquerez sûrement une date et une inscription « 1978 Reinhold + Yeti ». Pour les adeptes du jeu, je suis sûre que cette info vous plaira : cette date et ce nom font référence à Reinhold Messner qui jurait avoir découvert les Yetis. Un joli clin d’œil pour un petit jeu flash qui ne paye pas de mine.

Dans la version 2, il est possible de contrôler l’inclinaison du corps du pingouin en vol grâce aux touches du clavier, ce qui offre davantage de possibilités stratégiques ainsi que des bonus de vitesse en minimisant la prise au vent, faisant apparaître un rayon bleuté sous le ventre du pingouin-projectile. Ainsi, si vous le faites trop tourner en abusant des touches directionnelles, il se peut que ce dernier rende son repas de midi à l’atterrissage.

Et quand faire vomir un pingouin sur une piste ensevelie sous la neige après lui avoir fait faire le plus beau vol plané devient un art, c’est que vous êtes sur Yetisports.

 

Yetisports 2 : Avec l’orque

De son petit nom anglo-saxon « Orca Slap », le lancer de pingouin-fléchette avec une orque a encore de beaux jours devant lui. Le principe du jeu change mais il vous faudra encore balancer du pingouin : une queue d’orque envoie un pingouin dans les airs et vous devrez toucher ce dernier en le visant avec une boule de neige afin de le planter telle une fléchette dans une immense cible (plus le pingouin s’enfonce proche du centre plus vous marquez de points).

Pour vous faire une idée, rien de tel que d’essayer par vous-même :

 

Yetisports 3 : Rebond sur les morses

Les pingouins ont toujours la vie dure dans Yetisports, et Seal Bounce ne fait pas exception. À vrai dire, c’est peut-être même le plus douloureux pour nos amis des terres glacées qui se prennent quand même des défenses de morse dans la mouille. D’ailleurs, il existe des versions « gore » pour plusieurs des jeux Yetisports (dont le Pingu throw et le Seal Bounce) où l’on frappe par exemple le pingouin avec un genre de masse pleine de pics pour faire voler la tête du malchanceux pingu le plus loin possible.

Âmes sensibles s’abstenir.

Ici, dans le vrai Seal Bounce, le yeti fait tourner le pingouin à grande vitesse et il faut cliquer pour qu’il le relâche. Se faisant, le pingouin est propulsé vers les hauteurs, entre deux morceaux d’icebergs, et sera pris en photo finish dès qu’il atteindra votre nouveau record de hauteur (au moment d'amorcer sa descente). Pour augmenter votre score, le lancer n’est pas le seul facteur, comme vous vous en souvenez sûrement.

Vous pouvez donc adopter deux stratégies : baser tout sur une montée droite et directe (qui aura ses limites assez rapidement pour faire péter le score) ou lancer plus ou moins en diagonale pour tenter de bénéficier d’un maximum de rebonds verticaux sur les morses dans les murs.

 

Yetisports 4 : Vol en albatros

Albatross Overload trône parmi mes Yetisports préférés (avec le golf et le lancer de pingouin version 2) car il jongle habilement entre stratégie et le timing tout en conservant l’esprit simplissime du clic de souris propre aux jeux flash et à Yetisports.

D’un clic, activez la bascule pour que le pingouin soit rattrapé par un albatros (à condition d’en viser un, sinon pingu se plantera lamentablement à vos pieds). Les clics suivants feront battre des ailes à l’albatros porteur du pingouin pour lui faire parcourir la plus grande distance possible. Un kangourou viendra relever le score de votre albatros crashé dans le sable et se moquera de vous si vous faites moins de 1200.

Pour de meilleurs résultats, profitez de l’appui de la descente du départ pour vous donner de l’élan et battez des ailes pour vous donner appui sur l’air le plus proche du sol possible. Évitez de toute façon de prendre trop de hauteur car les vents sont très variables en altitude.

On a aussi intégré ce Yetisport sur le forum pour que vous puissiez venir défier le reste de la communauté !

Yetisports 5 : Golf au flamant rose

Le golf de Flamingo drive, cinquième jeu de la série des Yetisports, fait davantage intervenir les éléments de terrain comparé aux précédents jeux : les serpents vous font rebondir, les arbres ainsi que les animaux vous bloquent le passage à moins que vous ne les survoliez ou que vous ne passiez entre leurs pattes (ce qui ne marche pas avec les baobabs, vous vous en doutez) et, si vous sortez par le haut de l’écran, un vautour vous transportera extrêmement lentement sur une courte distance.

Pour jouer, rien de plus simple :

Le premier clic va fixer l’angle que va prendre le coup au pingouin et le deuxième déterminera la puissance du tir du club de golf flamant rose (décidément ce Yeti n’est pas tendre avec ses confrères animaux, mais ne vous inquiétez pas, ils prendront leur revanche, comme vous le verrez en fin d’article). Je vous conseille de bien regarder la carte du terrain en dessous de l’écran principal avant de tirer et de ne pas hésiter à faire des coups en dessous de votre puissance max car le contraire ne paiera pas longtemps.

 

Yetisports 6 : Surf sur les vagues

Le surf, qui porte le nom de Big Wave dans Yetisports, est somme toute assez classique. En utilisant la flèche de gauche ou de droite vous pourrez vous déplacer sur la vague et faire pivoter votre surf soit dans le sens des aiguilles d’une montre (horaire) soit dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Le but est de marquer le maximum de points.

yetisports6 preview

Il existe plusieurs manières de scorer : réussir un saut après avoir pris de l’élan sur la vague, réaliser un superbe saut et gagner des points de style, ou toucher des pingouins avec votre planche, sur l’eau comme dans les airs.

Pour Big Wave et pour le snow, je n’ai pas trouvé de code pour l’intégrer ici, contrairement à yetisports 1 et aux autres par exemple, que j’ai pu récupérer en passant de site en site. Si vous voulez quand même y jouer, rendez-vous ici.

 

Yetisports 7 : Virée en snowboard

Avec ce septième jeu, Yetisports propose son premier jeu de course. Peut-être même le premier jeu de course de l’histoire avec un Yeti ? Pas question pour moi de juger, au vu de mes nombreuses courses sur Champion Sheep Rally et ses moutons timbrés.

Revenons à nos… pingouins ? Cette course de Snowboard freeride possède plusieurs enjeux : ben déjà finir premier (merci Sherlock) pour marquer des points, mais aussi faire mordre la neige à des pingouins pour scorer et enfin faire des figures en faisant pivoter votre snow avec les touches du clavier une fois en l’air.

yetisports 7 preview

Je vous conseille de ne pas hésiter à passer par quelques bouquetins et à ne prendre les bosses de neige que si vous avez réellement de l’avance. Les bouquetins vous projettent loin en avant et peuvent vous permettre de rattraper vos concurrents pingouins alors que les bosses de neige ne vous serviront qu’à accumuler des figures si vous avez du temps à leur consacrer sans vous faire dépasser.

Pour y jouer, rendez-vous ici.

 

Yetisports 8 : Accrobaties en forêt

Voici pour vous le jeu Yetisports Jungle swing, ou l’histoire du yeti qui se prenait pour un chimpanzé et qui se cassait facilement la gueule. Le yeti se balance en tournant autour d’une branche et vous pouvez le faire lâcher la branche d’un clic. Grâce à l’élan, si vous lâchez la branche au bon moment, vous pourrez atteindre une branche supérieure. Le but est de marquer le maximum de points et d’atteindre la plus haute branche possible.

Get Adobe Flash player

Même si évoluer de branche en branche représente déjà un défi en soi, le jeu est légèrement plus complexe. Au départ, la branche sur laquelle vous vous trouvez est verte mais à chacun de vos passages sur cette branche, elle prendra une couleur différente, jusqu’à disparaître :

yetisports-8-jungle-swing-branches.jpg

De vert elle passera à jaune (sauter d’une branche jaune offre 5 points bonus) puis à rouge. Une fois rouge, elle se brisera au passage suivant et fera pousser trois petites branches au-dessus de vous, qui grandiront jusqu’à être capables de supporter le poids du yeti. J’aimerais bien vous donner un conseil pour éviter les chutes mais à part vous tenir à distance de ce maudit perroquet qui vous fait tomber, je ne saurais trop quoi vous dire…

 

Yetisports 9 : Dernier crachat de lama

De son joli petit nome « Final Spit » soit « Dernier Crachat », yetisports 9 met en scène notre yeti préféré à côté d’un lama cracheur qui doit se défouler en visant certaines cibles mouvantes pour marquer des points. Vous n’avez droit qu’à 9 pingouins loupés.

Un sacré entraînement pour ce jeune lama… et forcément il fallait que ce soit aux pingouins d’avoir le mauvais rôle et de s’en prendre plein la tronche !

 

Yetisports 10 : Escalade en stalactites

Dans ce dernier jeu de la série surnommé Icicle climb, le Yeti saute sur un trampoline avec une stalactite au poing et le pingouin attend sagement sur la falaise de glace à sa gauche. En cliquant, le yeti envoie la stalactite se ficher dans le mur et le pingouin grimpe dessus, à condition que ce soit faisable pour lui (sinon vous entendrez un genre de petit roucoulement agacé, même si le vrai nom du cri du pingouin c’est jaboter hein, faut pas chipoter).

Get Adobe Flash player

Vous avez en stock 12 stalactites pour faire arriver le pingouin le plus haut possible, en sachant que ce dernier peut sauter une hauteur maximum de 1,2 mètres et que si vous faites attention les distances sont inscrites sur la gauche. Un bon mélange d’optimisation des lancers et de réflexe pour tirer au bon moment seront nécessaires pour atteindre les sommets.

 

Bonus : bain de foule et de joueurs de foot

En bonus, je vous propose ces deux jeux dérivés des jeux originaux, bien qu'il en existe beaucoup d'autres, dont des applications mobile que vous trouverez à la fin :

yetisports stagedive preview

Dans celui-ci, votre yeti prend un bain de foule et, plutôt que de faire rebondir un pingouin sur de la neige, vous utilisez les pingouins pour vous faire rebondir le plus loin possible. À chaque clic vous battez des bras dans la foule de pingus pour retrouver votre élan. Pas aussi bon que les dix premiers, celui demeure néanmoins une variante marrante. Pour y jouer, rendez-vous ici.

foot yetisports preview

Pour le coup, ce deuxième jeu bonus utilise des mécaniques que vous connaissez déjà parfaitement : en aligner trois pour faire disparaître. C’est un genre de bubble shooter sur un terrain de foot ! Le yeti au milieu tire dans des joueurs pingouins qui défilent les uns derrière les autres sur le gazon selon un motif visible en début de partie, qui rend la visée plus difficile de niveau en niveau, et vous devez les faire tous disparaître avant qu’ils n’atteignent la fin du tracé. Pour y jouer, rendez-vous ici.

Si vous voulez retrouver certains des jeux yetisports de la liste sur mobile, ils sont disponibles sous certaines variantes sur android ou ios.

 

Bonus 2 : la vengeance des pingouins

Celui-là est un véritable retournement pour la série des Yetisports, une pépite d’ingéniosité et d’humour qui reprennent les mécaniques des jeux originaux pour les retourner contre le yeti.

vengeance pingouins yetisports

Pour jouer à la vengeance des pingouins, rendez-vous ici.

Le premier clic arme le lance-pierre en bas de l’avancement rocheux et fait venir le pingouin boxeur sur le promontoire qu'il pousse le Yeti. À la manière de Yetisports 2 - Orca Slap, vous devrez cliquer pour balancer la boule de neige et toucher le yeti, sauf que cette fois-ci le yeti sera rattrapé par un ou plusieurs albatros comme dans le 4ème jeu.

Ensuite, les prochains clics feront battre des ailes aux abatros qui portent votre géant des neiges et vous pourrez voir leur puissance restante avec la jauge sur la droite. Alors que vous n’aurez plus de puissance et que le yeti viendra se crasher dans la neige, son calvaire sera loin d’être terminé.

En effet, tête plantée dans la piste, il aura droit à un coup de batte dans l’arrière-train, à la manière du golf yetisports (Flamingo drive), dont il faudra gérer la puissance et l’angle de tir soit pour l’envoyer glisser sur les pistes de glace rebondissantes soit pour le renvoyer chez les albatros. Le jeu se termine après plusieurs coups de club et votre distance max est comptabilisée.

À vous d’exploser le record… ou le yeti ?

Vos réactions


39 Yaya

Le Maître Yi de la rédac'

Commentaires (0)


Merci de te connecter ou de t'enregistrer pour poster un commentaire