Geekerie
la-fin-dasterix-le-gaulois

La fin d'Astérix le Gaulois ?

Avec la sortie du film Astérix et le secret de la potion magique d'Alexandre Astier et Louis Clichy, le Parisien revient avec Albert Uderzo sur les origines du héros gaulois dans une interview où il déclare vouloir voir Astérix s'éteindre avec lui.

En effet, après la mort de René Goscinny (scénariste des aventures) en 1977, Uderzo prend le parti délicat de poursuivre l'aventure sans lui, et ce jusqu'en 2009, en portant la double casquette. Non loin d'être découragé, il prend la décision en 2013 de confier son personnage à Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, tout en restant superviseur des projets.

Mais l'âge avançant (91 ans à ce jour), Uderzo prend la décision de ne pas faire continuer cette série de bande-dessinées après son décès.

"Je n'ai pas envie de prendre le risque de tout fiche en l’air, de faire n’importe quoi pour de l’argent."

Son avis est plus que compréhensible, ceci dit, travailler sur Astérix doit lui rappeler énormément de souvenirs avec Goscinny, et la peur que d'autres en fassent ce dont il ne veut pas sans qu'il n'ait aucun pouvoir dessus se conçoit tout à fait.

Le dessinateur, ayant peu apprécié les adaptations en films qui ont été faites, comme Astérix Mission Cléopâtre, rendant compliquée les possibilitées pour les réalisateurs, a toutefois un avis positif sur le film d'animation, qui a pour trame la possible retraite du druide Panoramix et la recherche de son successeur.

Un rideau se tournerait-il sur le village d'irréductibles gaulois ?

Astérix et le secret de la potion magique, en salle dès aujourd'hui (5 Décembre)

Vos réactions


20 y.o ☆ Newbie Cosplaygirl ☆ Starbuck Addict ☆ Gryffindor Student ☆ Leo asc. Aquarius

Commentaires (1)


Merci de te connecter ou de t'enregistrer pour poster un commentaire

  • 9 décembre 2018

    Ça n'est pas plus mal que la série s'arrête. Si Uderzo le confirme dans son testament, évidemment, sinon les ayant-droit auront tout pouvoir et l'on voit ce que ça donne avec Tintin ou les Schtroumpfs. De toutes manières, même sans la série BD, il reste tous les produits dérivés et le Parc Astérix. Enfin, sans sorties d'albums Astérix pour phagocyter le marché de la BD, ça pourrait laisser plus d'espace pour promouvoir d'autres auteurs.

    Répondre