Jeux de plateau
chronicles-of-crime-lhybride-parfait-entre-vr-et-jeu-de-societe

Chronicles of Crime, l'hybride parfait entre VR et jeu de société

C’est un prélude en or pour ce jeu qui vient de sortir, suite à son flamboyant Kickstarter. Soyons francs, vous n’en avez peut-être jamais entendu parler, et pourtant ce jeu révolutionne l’approche technologique du jeu de société. La technologie ne prend pas le pas sur le plaisir de jeu, pas plus que l’inverse, et elle n’est pas du tout gadget.

En toute franchise, on a vu sortir bon nombre de jeux tirés des escape games ces deux/trois dernières années, en jouant notamment avec des boutons sur votre téléphone, des sites à visiter, etc, parfois au détriment des éléments de jeu dans la boîte.

escape geek internet jeu de societe

Pour ma part, le pari des recherches internet en pleine partie ou de l’application mobile n’apporte en général pas grand-chose ; si ce n’est une belle image de vente, et une nette augmentation du prix au regard de ce qui se trouve dans la boîte et du nombre de joueurs un peu pigeonnés tentés par l’expérience. Même les catalogues Jouéclub passent à la réalité augmentée, c’est dire…

Rien à voir avec Chronicles of Crime.

Il vient de sortir, et son concept… c’est celui d’un hybride parfait.

Chronicles of Crime companion application gratuite scan qr code

Une fois que vous aurez découvert ce jeu, vous aurez un regard totalement différent sur la possibilité de divertissement et de nouveauté qu’apporte la technologie au jeu de plateau, que vous soyez un afficionado des jeux de sociétés ou un individu assez sceptique quant à l’intérêt des jeux de plateau face à la puissance et à la diversité des jeux vidéo.

J’ai d’ailleurs eu la chance de rencontrer l’auteur du jeu, David Cicurel, au Festival International des Jeux à Cannes, qui est ma foi très sympathique, ce qui se ressent dans la générosité de l’écriture des scénarios et du jeu en lui-même.

 

Tous unis dans le sang

L’histoire de Chronicles of Crime c’est celle d’un groupe de détectives (techniquement 1 à 4 joueurs, mais n’importe qui peut se joindre à vous pour élaborer une théorie des plus fumeuses) qui tentent d’élucider un meurtre en 60 à 90 minutes (équivalent à un à deux jours d’enquête in-game) afin d’établir un rapport à rendre au commissaire chargé de l’enquête.

plateau cartes chronicles of crime test jeugeek

Plus de place sur la table, on a mis ça comme on pouvait !

C’est donc une sorte de cluedo coopératif, avec un style subtilement développé. Tous les joueurs échangent, discutent et stressent ensemble alors que certains évènements viennent bouleverser l’enquête.

Vous n’êtes pas à l’abri de fausses pistes, de relations amoureuses complexes qui n’ont rien à voir avec le meurtre ou l’enlèvement en question, de voleurs maladifs, de malédictions à la Indiana Jones, voire de tueurs en série dont il faudra analyser clairement le schéma pour les empêcher de sévir.

Peut-être même ne retrouverez vous que certaines parties du corps de la victime…

police station londres chronicles of crime lieux art

Il vous faudra donc prêter importance au moindre détail, analyser chaque élément, tout en sachant écarter les faux suspects ou les motifs de crime trop évidents qui ne feraient office que d’écran et pourraient permettre au meurtrier de s’en sortir.

Les plus complotistes d’entre vous pourraient tout aussi bien se retrouver face à une immense organisation criminelle qui contrôlerait un large réseau de malfrats et serait la source de nombreux méfaits à Londres. Il vous faudra alors parvenir à remonter jusqu’au Parrain. Ou arrêter la drogue. Au choix.

pont londres lieux chronicles of crime art

Enfin, que vous soyez plutôt du clan de Richard Castle ou de FBI Duo très spécial, vous aurez du fil à retordre, et du sang à nettoyer.

Une chose est sûre.

Ce qui commence dans le sang, doit finir dans le sang.

Merci, Jack. Quel optimisme.

 

Chronicles of Crime et Homido, la clé de l’innovation

C’est à peu près à ce stade de la critique que vous vous dites : le scénario a l’air vraiment bien… mais on n'avait pas parlé de technologie ? Quel rapport ?

Je voulais d’abord vous offrir un aperçu de l’inventivité, au niveau purement scénaristique, de ce jeu de Lucky Duck Games. Là, on attaque la montée de la hype : je vous explique.

Pour progresser dans le jeu, vous aurez besoin de l’application associée, téléchargeable gratuitement et sans le jeu.

chronicles of crime application screenshot enquete

Au lancement de l’enquête, des instructions apparaîtront sur votre écran pour vous expliquer qui est mort parmi les 50 personnages présents dans votre boîte de jeu et ce que l’on sait de cet individu, quelle est notre première piste à explorer et où se situe la scène de crime.

Vous remarquerez que toutes les cartes disposent de QR codes que l’application scanne et reconnaît.

Il existe dans ce jeu quatre types de cartes.

 

Les personnages :

Vous rencontrez d’abord le commissaire et la victime (plus ou moins fraîche) auxquels vous pouvez parler en scannant leur QR code. Pas à la victime par contre ; c’est une enquête policière, pas The walking dead.

Une fois la conversation engagée, vous êtes libres de parler à votre interlocuteur de tout ce qui vous chante : il suffit de scanner le QR code n’importe quel objet ou n’importe quel personnage pour que votre ami pas forcément clean vous dise ou pas ce qu’il en pense ou ce qu’il en sait.

scan and play qr code technology chronicles of crime

Il faut faire attention à l’ordre dans lequel vous posez vos questions. N’avancez pas à l’aveuglette : réfléchissez, établissez un plan, soyez subtil. Sinon, vous pourriez bien vous retrouver avec le témoin-clé braqué par la rudesse ou l’indiscrétion de vos questions d’entrée de jeu. Chaque personnage a sa propre personnalité, ses peurs, ses tabous, alors poussez-les à se contredire pour trouver des informations, ou faites chanter leur ami et dites-lui qu’il a craché le morceau pour qu’il lui renvoie la monnaie de sa pièce.

Autant vous prévenir : il n’y aura pas que deux suspects ou trois personnages impliqués. Attendez-vous à ce que votre table soit couverte de lieux à explorer dans tous les sens, chacun avec au moins trois personnages, qui en plus se déplacent en fonction de leurs activités de la journée. Ce n’est pas en vous pointant à 22h à la boulangerie que vous y trouverez la caissière. Les gars dorment à cette heure-là, donc vous avez intérêt à savoir où ils habitent si vous avez besoin de les interroger en urgence. Puisque, pour parler à un personnage, il faut être sur le lieu où il se trouve.

materiel chronicles of crime personnages vr

 

Les lieux :

Scanner le QR code d’un lieu (carte en forme de bannière et référencée par une lettre et le nom du quartier/lieu associé) vous fait vous y déplacer automatiquement. Évitez donc de le faire par accident en discutant avec un personnage. Sur place, vous pourrez rencontrer divers personnages, liés ou non avec l’enquête, ou bien explorer la scène de crime si elle s’y trouve.

parc londres art chronicles of crime enquete

Pour visiter la zone de crime entourée de rubans jaunes, deux options s’offrent à vous : soit vous lancez la visite simplement sur votre smartphone, vous vous levez et vous visitez la scène en 360° en tournant sur vous-même et en déplaçant le téléphone, soit vous clipsez les lentilles 3D homido sur votre téléphone, vous vous levez, collez vos yeux dessus et visitez la scène en 360°… vous avez compris.

Pour tout vous dire, entre la beauté des graphismes, l’aspect glauque de certaines scènes, la vision 3D et la musique stressante, l’immersion est à son maximum.

La puissance de la technologie croise avec brio l’intensité et le stress de l’enquête policière.

chronicles of crime lunettes vr homido application

Attention toutefois à ce que vous faites. Chaque action fait s’écouler 5 minutes de jeu (sur le timer de la journée en haut à droite de l’écran) et votre temps est précieux. Si le kidnappeur vous demande une rançon dans le parc à côté de la troisième poubelle en partant de la canisette (il choisira forcément un point de rdv nullissime s’il a un peu d’humour) à 19h, et que vous atteignez 21h sans vous en rendre compte, ne vous attendez pas à retrouver votre disparu en vie, même si vous êtes assez malin pour trouver ladite poubelle.

 

Les objets (et cartes spéciales) :

Quand vous visitez une scène de crime en VR, l’important est de remarquer la présence d’un maximum d’objets possible. Alors que vous les voyez, vous les listez à vos camarades de recherche qui dénicheront parmi les catégories d’objets celles qui se rapprochent de ce que vous avez vu et quels objets peuvent avoir un réel impact sur l’enquête pour vous donner des pistes.

cartes objets chronicles of crime lucky duck

Il vous suffit alors, une fois sorti de la scène de crime, de scanner le QR code des catégories sur lesquelles vous vous êtes mis d’accord pour ramasser les objets qui s’y rapportent sur la scène de crime. Tout y passe : les pelles, les peluches, les sacs à main, les portables à hacker. Si les objets sont importants, vous devrez les placer sur le magnifique plateau de jeu. Attention à ne pas scanner n’importe quelle catégorie, chaque scan vous fait toujours perdre du temps de jeu, et quand on court après un disparu, un tueur en série ou un virus sur le point d’être libéré, mieux vaut ne pas gaspiller de précieuses minutes.

 

Les agents :

Vous venez de ramasser des objets sur une scène de crime ou de rencontrer des types un peu louches à Soho. Trop d’éléments, peu d’informations claires, une sorte de mystère qui couvre l’ensemble de l’enquête, c’est la panique. Pas de souci, des agents sont là pour vous venir en aide.

Quatre agents travaillent à vos côtés : un légiste, un criminologue, une scientifique et un hacker. Il vous suffit de scanner le QR code de la carte d’un agent pour lui passer un coup de fil puis de scanner le code de l’objet ou de la personne sur la-lequel-le vous souhaitez l’interroger. Plus vous avancerez dans les enquêtes plus vous devrez faire bon usage de ces contacts pour vous hisser jusqu’à la solution.

chronicles of crime cartes agent qr code lucky duck

Véritablement prenant et particulièrement bien réalisé, ce jeu fera planner le mystère sur vos soirées.

Chronicles of Crime est idéal pour un bon moment entre amis ou en famille et les images doublées de la VR proposent une immersion adaptée à tous, sans compter sa rejouabilité quasi infinie grâce à de simples mises à jour de scénarios via l’application. Le jeu est d'ailleurs disponible intégralement en français, pas d’inquiétude.

Pour vous le procurer, il est disponible sur Amazon ou JeuduBazar (en rupture de stock chez Philibert !), victime de son succès comme on dit. Et vous pouvez obtenir les lunettes homido associées ici.

achat lunettes vr chronicles of crime homido

 

Mon avis sur Chronicles of Crime

Ce jeu de Lucky Duck Games est une véritable pépite.

C’est un jeu comme on en voit peu, qui sait équilibrer chacun de ses atouts pour proposer aux joueurs l’expérience la plus divertissante et mémorable possible. Comme en sortant d’un escape game, lorsque vous reverrez vos amis après une soirée de Chronicles of Crime, vous ne pourrez vous empêcher de refaire à l'oral les scénarios en vous triturant les méninges pour de bon fou rires.

chronicles of crime enquete scenarios application recherche

Tant au niveau de la réalisation scénaristique que graphique, l’expression qui ressort de ce jeu c’est : bien dosé. Complexe sans être réservé à un public expert. Des mécaniques simples et des visuels éloquents quand parfois une image suffit à mille mots. De la subtilité tant dans les liens qui unissent les personnages que dans les motifs de leurs actes. Tout ça contribue à rendre le monde de Chronicles of Crime tout à fait humain, ce qui ne tardera pas à ravir les plus pointilleux d’entre vous.

Pour ma part, le meilleur scénario était celui de Pas de roses sans épines. Je ne vous spoilerai rien, mais il y a là de quoi vous retourner le cerveau, la rétine et tout ce qui fait que vous pouvez aligner deux images et un tiers de théorie.

D'ailleurs, je ne tarderai pas à me procurer les deux extensions, (Welcome to Redview et Noir) vu la vitesse à laquelle défilent les enquêtes dans le salon dernièrement !

Vos réactions


40 Yaya

Le Maître Yi de la rédac'

Commentaires (0)


Merci de te connecter ou de t'enregistrer pour poster un commentaire