Avis sur MachiaVillain

Adeptes de Rimworld, bienvenue chez vous

Cet avis a été réalisé par un internaute, donne toi aussi ton avis !

On ne va pas se le cacher, mes impressions sur MachiaVillain sont plus que mitigées après plus d'une dizaine d'heures de jeu et trois parties différentes. Si le jeu met toujours en avant son humour morbide et terre à terre (souvent même 6 pieds sous terre), c'est un véritable bazar à l'écran, où s'accumulent les mécaniques de gameplay, les évènements inexpliqués, les bugs en tous genres et tout ça sans aucune réelle session de tutoriel.

Voici mon avis sur Machiavillain, en tant que non-adepte du genre Dungeon Keeper quand il devient trop bordélique ou inexpliqué, même si j'entends que ceux qui sont fan de Rimworld trouveront aisément leur compte dans ce petit jeu.

 

Le simulateur d'hôtel trop brouillon

Rien que par son nom, MachiaVillain donne le ton du fond et de la forme de son gameplay : vous devez être un méchant pour survivre, mais un méchant machiavélique pour prendre l'ascendant sur le jeu.

Dans le fond, ce dernier se rapproche de Dungeon Keeper puisqu'on incarne le propriétaire des lieux avec l'objectif d'installer un maximum de pièges pour rendre toute exploration du donjon mortelle aux visiteurs PNJ (par vagues ou non)/aux autres joueurs.

jeugeek lettre reception machiavillain

Ici, on joue le rôle d'un serviteur de super-méchants (un peu comme un des minions de Gru) qui arrive à rejoindre la Ligue des Vilains et s'achète son propre terrain pour avoir à son tour des serviteurs à faire travailler sur son projet d'hôtel dont les visiteurs ne sortiraient jamais vivants (je sais pas vous mais moi ça me fait penser à la chanson Hotel California)...

Glauque, mais amusant comme concept. Jusque là, l'idée paraît bonne à creuser, mais c'est dans l'exécution de ce plan que le jeu s'essouffle rapidement à mes yeux.

À peine débarqué dans le jeu après une chouette animation interactive, on se retrouve à devoir choisir parmi une foule de serviteurs postulants (allant du Dr.Frankenstein à une citoyenne enroulée dans du PQ qui se prend pour une momie) bardés de caractéristiques et besoins divers auxquels on ne comprend rien.

engager des serviteurs machiavillain test jeugeek

L'absence de tutoriel manque cruellement à ce niveau du jeu et peut rendre la partie complètement déséquilibrée et inutilement compliquée pour un débutant. Ensuite, le joueur arrive sur sa propriété, avec un tas de cerveaux fumés non périssable pour nourrir ses troupes pendant les 10 premiers jours.

Il faut alors se débrouiller pour collecter des ressources avec quelques indications sur la droite de l'écran et commencer à construire son manoir, sans avoir la moindre idée de ce à quoi il est censé ressembler.

C'est vraiment très frustrant de commencer à faire venir des victimes sans savoir dans quelle direction il faudrait évoluer car aucun menu n'est grisé (bloqué) et le joueur n'a aucune idée des fondamentaux dont son hôtel a besoin. La seule véritable aide de jeu est celle du wiki mais il faut avoir la foi de s'enquiller des pages d'infos alors qu'on voulait juste jouer un moment. De plus, les bugs qui fourmillent finissent par rendre le jeu agaçant malgré le tableau d'attribution des tâches des serviteurs qui est plutôt bien pensé.

le gras c est la vie machiavillain avis

Je ne peux que valider la philosophie de cette momie quand ça tourne en réplique Kaamelott

C'est sûr que quand on règle les priorités et qu'on prend un quart d'heure à tout organiser, voir ses serviteurs glander ça fout les boules. Sans parler du pneu « aux pouvoir psychiques » qui roule en boucle sur la même porte.

Par ailleurs, la courbe de progression est dure et il faut patienter plus de quatre heures pour pouvoir faire fonctionner quoi que ce soit. J'aime les jeux de gestion assez exigeants mais les bugs et la lourdeur de l'ensemble sont trop pour moi : j'ai vraiment du mal à rester accrochée.

 

Un jeu méchamment décalé... et surchargé

Dans la forme, MachiaVillain se rapproche de l'ambiance grinçante et étrange de Don't Starve de Klei Studios, sans toutefois en avoir la carrure. Je m'explique : ici, les vannes s'accumulent si vite qu'elles alourdissent vraiment la lecture des textes d'évènements/de menus, la compréhension du jeu et la visibilité des caractéristiques de personnage, si bien que cela ne permet jamais à l'expérience de vraiment décoller.

croque mort machivillain test

Un des événements récurrents est la venue d'un croque-mort/marchand

On se retrouve systématiquement perdu sous des tsunamis d'infos, d'évènements et de bugs (comme quand les objectifs de la Ligue des Villains ne se valident pas) ce qui gâche l'expérience de jeu, déjà grandement alourdie par les 100,000 effets de gameplay à prendre en compte.

Pour vous faire une comparaison, ce serait comme de jouer aux sims avec 10 sims à gérer en parallèle, qui n'écoutent rien, ont des rollbacks, se font attaquer par des araignées et d'autres personnages et doivent avoir leur ration de chair humaine par jour sinon ils vous font flamber la baraque.

Le fond aurait pu être fun mais l'ensemble est trop indéchiffrable à mes yeux pour avoir la moindre saveur. Les seuls bons moments sont ceux entre deux tempêtes, quand on a peu de personnages et qu'on construit une nouvelle machine, sans même savoir à quoi elle va nous servir, ou qu'on tombe sur un trait d'humour bien senti.

Mais honnêtement, c'est trop peu pour en faire un bon jeu comme Don't Starve ou même une expérience à la hauteur d'autres simulateurs/jeux de gestion du marché. Malgré tout, les habitués de Rimworld sauront s'y retrouver, j'imagine.

 

Pour :

  • Une version FR tout à fait correcte malgré certaines coquilles

  • Une direction artistique de cartoon horreur qui met vraiment en avant les aspects principaux des films d'horreur (tuer les victimes seules, ne laisser personne s'échapper, etc.)

  • Un humour appréciable quoiqu'un peu encombrant

  • Certains pièges spéciaux pour les vierges (wtf ?)

  • Un tableau des tâches bien organisé et une gestion de la priorité pour toutes les machines importantes

  • Les mises à jour tentent vraiment de redresser la barre

 

Contre :

  • Manoir qui met trop de temps à devenir fonctionnel

  • Des tâches très répétitives

  • Une progression brouillon et mal guidée pour des joueurs non initiés au genre/au jeu

  • Au final, même si on aime les Dungeon Keeper et autres simulateurs à pièges, on doit attendre 5-6 heures de jeu pour pouvoir mettre quelque chose en place

  • Pas fan de la bande-son

  • Une accumulation de mécaniques inutilement tordue, tout ça pour qu'au final les bugs fassent capoter vos plans (comme les victimes qui doivent avoir une vision rayon X pour repérer mes monstres à travers les murs

  • L'électricité est dure à produire et parfois les batteries refusent de se recharger

  • Une IA qui augmente fictivement la durée de vie du jeu en allant chercher des bûchettes à l'autre bout de la map alors que vous avez construit des stockages exprès dans votre manoir.

[Mis à jour le : 05/08/19]

Qu'en conclure?

Scénario - 9/10
Graphismes - 10/10
Gameplay - 5/10
Bande son - 4/10
Durée de vie - 4/10
6
Jeu trop buggé à sa sortie qui s'est amélioré au fil des patchs mais qui reste visuellement encombré.

Vos réactions


42 Yaya

Le Maître Yi de la rédac'

  • Ils ont aimé 1

    "Adeptes de Rimworld,..."

    0 0

    Positif : On ne va pas se le cacher, mes impressions sur MachiaVillain sont plus que mitigées après plus d'une dizaine d'heures de jeu et trois parties différentes. Si le jeu met toujours en avant son humour m... Lire la suite...

  • Ils n'ont pas aimé 0

Commentaires (0)


Merci de te connecter ou de t'enregistrer pour poster un commentaire