Avis du Jeu Metro Exodus

Metro Exodus : mon avis à froid après la démo de la PGW

Cet avis a été réalisé par un internaute, donne toi aussi ton avis !

J’entretiens un rapport assez étrange avec la série Metro : je n’ai pas fini le premier jeu, j’ai apprécié le second sans vraiment me dire que c’était la claque de la décenie, j’ai bien essayé de lire les livres mais je n’ai pas accroché. Pourtant je me suis surpris a être hypé quand sa suite Exodus fut annoncée pendant l’E3 2017. Et en croisant le stand de ce jeu au salon de la Paris Games Week, j’ai décidé d’y jeter un coup d’œil. Voilà donc mon avis à froid une semaine après la fin du salon.

 

Tout d’abord, n’ayant pas lu les livres de Dmitri Glukhovski, je ne peux pas dire si le jeu suit parfaitement la trame de la trilogie, cependant de nombreux exemples d’adaptation de jeux de ces dernières années nous ont prouvé que s’écarter de l’histoire des supports de base pouvait être une bonne idée (on pensera à un tout petit jeu indépendant passé un peu inaperçu : The Witcher). Cependant, l’aspect scénaristique (même si c’est un point non négligeable) n’est pas le point le plus important du titre.

Suite à cette petite introduction, nous pouvons passer au plat principal : le Gameplay. 

 

Côté gameplay, on retrouve ce qui se faisait dans les derniers Metro, c’est-à-dire un FPS qui oscillait entre fusillades, infiltration, et dégommage de monstre, avec une touche très légère de customisation d’arme, qui nous permettait différentes approches d’une situation en fonction de notre équipement grâce à un arsenal varié, allant du couteau de lancer à la grenade incendiaire. Mais les développeurs ont ajouté quelques nouvelles fonctionnalités rajoutant une bonne dose de fraîcheur au titre : le sac à dos et le crafting.

Dans Metro Exodus, il nous sera donc possible de fabriquer nos propres équipements et améliorations d’armes directement sur le terrain si on se donne la peine de fouiller les lieux que l’on visite pour trouver des composants. Il y a même possibilité de fabriquer des masques à gaz (très chers en ressources) pour ceux qui ont comme moi frôlé à plusieurs reprises la mort par asphyxie dans les précédents opus. Aussi, les armes sont toutes personnalisables en fonction des envies du joueur, ces améliorations sont aussi conservables si on veut changer d’équipement pour une situation particulière.

Mais dans ce cas_là nous pouvons nous demander à quoi servirait de changer d’arme ? Puisque celles données en début de jeu seront modifiables à tout moment.

Ensuite, du point de vue des zones de combat, le titre décide de sortir des longs tunnels sombres et étriqués du métro russe pour proposer des zones en extérieur plus ouvertes. Attention, ce n’est PAS un open-world : les zones sont grandes mais elles suivent un cheminement linéaire, ce qui n’est pas un mal, puisque un jeu en couloir réussi vaut bien mieux qu’un monde ouvert maladroit. Des zones beaucoup plus grandes que les précédants opus qui laissent donc plus de possibilités au joueur et privilégient l’infiltration et l’exploration. Ayant un nombre non négligeable d’ennemis, il n’est pas rare de tomber à court de munitions : il faudra donc éliminer discrètement un maximum de menaces avant de foncer dans le tas.

Indispensable sans être cheatée, l'arbalète sera votre meilleure amie pour enchaîner des headshots en toute discrétion

Indispensable sans être cheatée, l'arbalète sera votre meilleure amie pour enchaîner des headshots en toute discrétion

 

Côté ambiance et graphismes, le jeu est beau, c'est indéniable. Les jeux de lumière sont très bien faits et il ne sera pas rare de s’émerveiller devant un bâtiment détruit d’une Russie post-apocalyptique. On pardonnera donc quelques textures pixelisées si on regarde de plus près certains murs ou sols.

Au niveau de l’ambiance, par contre, 4A Games à mit le paquet ! L’univers autour de nous semble vraiment vivant : les humains comme les monstres forment un écosystème cohérent et très agréable. Un écosystème très joli au niveau des paysages, mais aussi parfois très stressant quand il le veut.

 

Certains paysages de la démo sont réellement à couper le souffle

Certains paysages de la démo sont réellement à couper le souffle

Qu'en conclure?

Scénario - 5/10
Graphismes - 8/10
Gameplay - 8/10
Bande son - 5/10
Durée de vie - 5/10
6
Même si il est encore beaucoup trop tôt pour se prononcer, Metro Exodus annonce du bon avec beaucoup de nouvelles choses. À suivre donc...

Vos réactions


Bonjour ^^ Moi c'est Laselow (ou Paul si vous préférez), et je suis un grand fan de jeux vidéos. Je suis un peu un touche-à-tout en matière de jeux vidéos, je peux autant m'amuser sur un FPS AAA bien vener que sur un petit jeu indé au gameplay expérimental. Sinon à part ça je sais pas quoi dire de plus xD Mais bref mon histoire est un détail.

  • Ils ont aimé 1

    "Metro Exodus : mon a..."

    0 1

    Positif : J’entretiens un rapport assez étrange avec la série Metro : je n’ai pas fini le premier jeu, j’ai apprécié le second sans vraiment me dire que c’était la cl... Lire la suite...

  • Ils n'ont pas aimé 0

Commentaires (2)


Merci de te connecter ou de t'enregistrer pour poster un commentaire

  • 5 novembre 2018

    Petite précision : j'ai mis 5 au scénario, à la bande son, et à la durée de vie parce que je n'avais aucune info dessus. Donc J'ai préféré mettre 5 puisque c'est la moyenne.

    Répondre