News sur Black Mirror
bandersnatch-cause-un-proces-a-netflix

Bandersnatch cause un procès à Netflix

On vous a rabattu les oreilles avec l’original Bandersnatch, épisode de la série Black Mirror, qui propose une haute dose d’interactivité à l’écran, vous laissant ainsi maître de la destinée du protagoniste. Enfin plus ou moins, puisque ça doit quand même mal se finir pour lui, ça c’est la quasi constante Black Mirror.

Si ça vous intéresse, on a recensé toutes les fins de Bandersnatch, tout au moins les fins connues à ce jour.

 

Une poursuite en justice qui tombe mal pour Netflix

Netflix doit déjà encaisser un retard de la nouvelle saison de Black Mirror causé par la complexité de la réalisation de Bandersnatch et de ses trames narratives si nombreuses que même les réalisateurs ne savent pas combien il y en a, ni même si certaines ne sont pas malencontreusement inaccessibles.

black mirror photo book ends

Pourtant, il semble que ce ne soient pas les seuls dégâts causés par cet épisode interactif puisqu’il est aussi à l’origine d’un gros conflit entre Netflix et Choseco, l’éditeur de la célèbre, que dis-je, mythique, lignée des « Livre Dont Vous Êtes le Héros » (« Choose Your Own Adventure » en anglais).

En effet, dans l’épisode Bandersnatch, le protagoniste fait une fois mention des « Choose Your Own Adventure » pour expliquer le fonctionnement du jeu qu’il programme, ce qui constitue, selon Shannon Gilian, détentrice de la marque, une violation de l’usage de la marque déposée.

livre dont vous etes le heros proces netflix bandersnatch

Chooseco intente cette action contre Netflix avec une demande de 25 petits millions de dollars, considérant que cette utilisation de la marque constitue une dégradation de son identité (qui pourrait porter atteinte à son image et à leurs ventes) en plus d'une violation de droits, car Bandersnatch met en lumière un mélange de violence, de noirceur, de folie et de drogues qui n’est franchement pas « très vendeur » pour Chooseco.

 

Netflix mal barré à cause de son passif

Le fait que Netflix ait été attaqué en justice par le Temple Satanique il y a peu, pour des raisons similaires (ils avaient reproduit une statue de Baphomet sans prendre en compte les droits d’auteur, les vilains) dans les Nouvelles Aventures de Sabrina, n’affectera pas l’issue de cette poursuite judiciaire.

Même si ça nous a bien fait rire, Netflix a su conclure ça par un arrangement à l’amiable avec le Temple sans aller au procès.

statue baphomet sabrina proces serie netflix

Mais pour Chooseco, les choses sont différentes, car il existe un passif entre les deux marques qui ne devrait pas donner l’avantage au géant de la distribution de séries. Selon Chooseco, il y avait eu négociations en 2016 entre Netflix et eux, mais sans que cela aboutisse à une autorisation pour Netflix.

On peut donc considérer que Netflix a sciemment outrepassé ses droits et enfreint la loi, ce que constitue une circonstance aggravante pour son cas.

choose your own adventure proces netflix rights

Il s’agit donc d’une attaque on ne peut plus sérieuse contre Netflix.

Voici d’ailleurs ce qui a été déclaré, et qu’on peut retrouver sur le site The Wrap :

« Netflix n’a ni licence ni autorisation d’utiliser la marque de Chooseco et, en s’appuyant sur ses convictions, a délibérément et intentionnellement utilisé cette marque pour capitaliser sur la nostalgie du téléspectateur à l’égard de la série de livres originale des années 80 et 90. Le contenu sombre et parfois troublant du film dilue la bonne volonté et la positivité de la marque Chooseco, et ternit ses produits. »

Vos réactions


36 Yaya

Le Maître Yi de la rédac'

Commentaires (0)


Merci de te connecter ou de t'enregistrer pour poster un commentaire